Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a rendu publique une étude portant sur les coûts relatifs à un tel étiquetage. En voici les principales conclusions...

Ces coûts ne consistent pas qu'en l'impression d'une étiquette à coller sur un produit. Pour être fiable, l’étiquetage doit reposer sur un système de traçabilité « de la ferme à l’assiette ». Ainsi, on peut démontrer si le produit contient ou non des OGM à toutes les étapes de transformation.

Selon cette étude, les coûts d’un étiquetage obligatoire des OGM au Québec seraient de 162 millions pour son implantation auxquels s'ajouteront 28 millions annuellement. Les coûts se répartiraient ainsi :

Secteur de la production (incluant le transport)

Coûts d'implantation : Non disponible

Coûts annuels : 3,3 millions

Secteur de la transformation

Coûts d'implantation : 35 millions

Coûts annuels : 20,8 millions

Secteur de la distribution/commerce au détail

Coûts d'implantation : 123 millions

Coûts annuels : 2,5 millions

Gouvernement

Coûts d'implantation : 3,75 millions

Coûts annuels : 1,7 millions

Consommateurs

Selon l'étude, une diminution de la variété des produits disponibles sur les tablettes et une hausse des prix des produits sont également à envisager (mais aucun chiffre n'est avancé).

Laissez-moi vous poser une petite question :

Sachant ses coûts et la répartition de ceux-ci, êtes-vous en faveur de l'étiquetage obligatoire des OGM au Québec ?

Pour en savoir plus :

http://www.ogm.gouv.qc.ca/regl_etiquetage.html

http://www.mddep.gouv.qc.ca/Jeunesse/chronique/2004/0412-etiquetage.htm