Repérée initialement par le télescope spatial TESS de la NASA, l’existence de l’exoplanète TOI-1452b, a été confirmée par la caméra PESTO installée à l’observatoire du Mont-Mégantic.  Charles Cadieux, étudiant au doctorat en astrophysique à l’Université de Montréal, a fait l’annonce de la découverte de cette exoplanète, vraisemblablement recouverte d’un océan, dans un article paru le 12 août 2022 dans l’Astronomical Journal.  Le chercheur québécois est membre de de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (IREX).  Il a décrit les caractéristiques de cette planète océan, qui orbite autour d’un système binaire de petites étoiles dans la constellation du Dragon à plus de 100 années-lumières de la Terre.

 

Toutes les planètes détectées autour d’étoiles par des télescopes spatiaux ou terrestres doivent être confirmées par d’autres observations astronomiques.  Le télescope de l’Observatoire du Mont-Mégantic participe activement à la confirmation de la découverte d’exoplanètes autour d’autres étoiles depuis plus de 25 ans.

Plusieurs instruments scientifiques de haute technologie, développés et testés à l’observatoire du Mont-Mégantic, connaissent un rayonnement international.  Ils ont leur place dans de grands observatoires astronomiques à Hawaii et au Chili entre autres.  Les instruments SPIOMM, SPIROU, PESTO et NIRPS sont des exemples de l’excellence des astrophysiciens québécois dans le développement d’instruments astronomiques.

La technologie de la spectroscopie sans fente, développée et utilisée depuis l’instrument SPIOMM au Mont-Mégantic, sous la direction du professeur en astrophysique René Doyon, a permis la conception du nouvel instrument NIRISS.  Ce spectro-imageur, installé dans le télescope James Webb, conçue en grande partie par l’équipe de cet astrophysicien québécois, permet maintenant d’analyser la composition de l’atmosphère des exoplanètes.     

Parce que nous savons maintenant que la vie serait apparue sur la Terre dans les océans, puis dans la transformation de son atmosphère, l’instrument NIRISS permettrait de détecter des indices de vie extraterrestre dans l’atmosphère de cette exoplanète océan ?  L’exoplanète planète océan TOI-1452b devient une cible d’un très grand intérêt pour les futures observations du télescope spatial James Webb.  C’est à suivre afin de permettre aux scientifiques de répondre à la grande question de la possibilité de vie ailleurs dans l’Univers.    

Source : IREX