Une technique d'impression en trois dimensions permet aux malvoyants de découvrir par le toucher des oeuvres de grands maîtres de la peinture.

Le Musée du Prado, à Madrid, présente actuellement Toucher le Prado, une exposition destinée aux personnes atteintes d’un handicap visuel. Grâce à une technique d’impression en trois dimensions, les visiteurs peuvent admirer par le toucher six œuvres de grands maîtres de la peinture, dont La Joconde de Léonard de Vinci.

La technologie Didú a été développée par la société espagnole Estudios Durero. À partir d’une photo en haute résolution, cette technique consiste à imprimer en relief, de manière à créer des textures et des reliefs allant jusqu’à six millimètres. Les choix de textures et de volumes donnent à de petits détails une importance fondamentale dans la compréhension de la composition ou du thème d’une œuvre, explique Estudios Durero.

Près de quarante heures de travail sont nécessaires pour d’abord définir les volumes et les textures d’une image. Viennent ensuite les étapes de l’impression avec une encre spéciale et de l’application d’un procédé chimique permettant de donner du volume aux éléments initialement plats. L’image est reproduite selon ses couleurs originales, mais ses dimensions sont adaptées, afin d’en faciliter le parcours avec les mains et les doigts.

Au Musée du Prado, des lunettes noires sont remises aux visiteurs voyants qui souhaitent vivre l’expérience à la manière des non-voyants. En plus de La Joconde, l’exposition présente Le Gentilhomme à la main sur la poitrine, d’El Greco, Le Parasol, de Francisco Goya, Noli me tangere, du Corrège, La forge de Vulcain, de Diego Vélasquez et Nature morte aux artichauts, fleurs et récipients en verre, de Juan Van Der Hamen. Voyez le reportage photo d’ABC News ici.

Réalisée dans le cadre d'une autre exposition, la vidéo ci-contre présente chacune des étapes de fabrication d’une image en reliefs selon la technique Didú.

Marie Fortin