Écouter le ciel en espérant capter des signaux extraterrestres est déjà audacieux.

 

Mais un astronome propose plus audacieux encore: chercher des traces d’éclairages nocturnes!

Abraham Loeb, un expert en planètes extrasolaires à l’Université Harvard, reconnaît que nos télescopes ne sont pas encore assez puissants pour ça.

Mais à la vitesse où ils progressent, il n’est plus invraisemblable d’imaginer qu’on puisse détecter, sur une planète tournant autour d’une autre étoile, le surplus de lumière émis par les grandes villes.

D’autant plus que, si on se fie à notre propre évolution, les villes deviennent de plus en plus «brillantes» à mesure que la population s’y concentre.