Le chat, ennemi mortel des rats ? Pas si sûr. Il s’attaque aux souris certes — mais c’est peut-être juste parce qu’elles sont plus petites, et non parce qu’il est un chasseur hors-pair.

C’est la cruelle conclusion à laquelle arrivent des chercheurs new-yorkais, qui étaient intrigués par la présence ininterrompue de rats dans une usine locale, en dépit des chats qui y avaient aussi élu domicile. Ils ont installé des caméras infrarouges et pendant cinq mois, n’ont pu observer que trois tentatives d’un félin pour attraper un rat, dont une fut infructueuse. Tout ce qu’on peut conclure des avantages d’avoir des chats dans l’usine, c’est que les rats se faisaient plus prudents lorsque le chat était à proximité.

Les chercheurs avancent que ça peut être une question de taille. Le rat des villes (Rattus norvegicus) pèse en moyenne 350 grammes, contre 25 grammes pour la souris. Le chat pourrait avoir acquis sa réputation de chasseur du fait que, comme tout prédateur qui se respecte, il est sélectif…