Si tout se passe comme prévu, un autre plafond sera franchi le 29 mars par deux Américaines, Anne McClain et Christina Koch : pour la première fois, une marche dans l’espace sera accomplie par un équipage féminin. [ Mise à jour 25 mars: le moment historique n'aura pas lieu )

Ces deux astronautes actuellement à bord de la station spatiale doivent en effet effectuer une sortie de sept heures le vendredi 29, dans le but de changer des batteries installées l’été dernier.

La première femme à participer à une marche dans l’espace fut la Soviétique Svetlana Savitskaya, le 25 juillet 1984. Il aura donc fallu près de 35 ans pour que l’opportunité se présente d’en avoir deux en même temps. Et une des raisons est que la présence en orbite aura été jusqu’ici largement masculine : sur quelque 500 personnes qui ont voyagé en orbite, ou au-delà, moins de 11 % sont des femmes. Par ailleurs, selon une compilation de la NASA, il y a eu 214 sorties dans l’espace à partir de la station spatiale, depuis 1998. Et en 58 ans de voyages spatiaux, il ne serait arrivé qu’à quatre reprises qu’une mission inclut deux femmes ayant suivi la formation nécessaire à une sortie dans l’espace.

Anne McClain s’est d’ores et déjà ajoutée à la liste, en effectuant sa première sortie spatiale ce 22 mars, en compagnie de son collègue masculin Nick Hague.

Ce n’est pas uniquement sur ce plan que la profession manque de diversité. Selon une recension du fournisseur de services Satellite Internet, 90 % des astronautes, tous pays confondus, sont des hommes blancs. À la défense de la NASA, la « cohorte » d’astronautes de 2013, d’où proviennent Koch et McClain, comptait quatre femmes et quatre hommes.

La sortie du 29 mars aura même une troisième femme pour compléter l’équipe : la contrôleuse de vol canadienne Kristen Facciol, qui sera aux commandes de l’opération depuis le centre spatial de Houston.