Ces 20 dernières années, on a recensé 176 journaux scientifiques disparus du web, parmi ceux qui étaient en accès libre. Et il ne s’agit peut-être que de la pointe de l’iceberg, s’inquiètent des scientifiques.

Selon un reportage de la revue Science, plusieurs raisons pourraient expliquer ces disparitions. Par exemple, l’éditeur pourrait avoir cessé de payer pour maintenir la publication en ligne. Ou l’institution académique qui abritait le journal sur son site Internet pourrait l’avoir mis de côté lors d’une mise à jour.

Bien que ces journaux pourraient être toujours disponibles en version imprimée, plusieurs articles scientifiques publiés dans ces revues sont probablement perdus. Par ailleurs, l’étude qui est derrière cette recension n’incluait pas les journaux disponibles par abonnement et pourrait donc sous-estimer le nombre qui ne sont plus accessibles sur Internet.

Des services d’archivage existent pour les bibliothèques et les éditeurs qui souhaitent préserver leurs collections numériques. Toutefois, les institutions ne sont pas toujours prêtes à investir dans ces programmes, qui manquent ainsi de fonds pour accomplir leur mission. Les auteurs de l’étude insistent d’ailleurs sur l’importance d’une meilleure collaboration pour préserver le savoir scientifique.

Crédits photographiques :  © Carloscastilla | Dreamstime.com