Le cercle est complet: des antimasques sont maintenant prêts à porter des masques sous le prétexte que les vaccinés pourraient leur transmettre une maladie dont ils niaient pourtant l’existence.

Un rappel. Depuis quelques semaines, une des affirmations les plus étranges des 16 derniers mois circule dans les cercles complotistes: on y dit qu’il faut se tenir loin des vaccinés, parce que ceux-ci pourraient « expulser » le vaccin.  Une petite poignée de commerces et même une école ont annoncé qu’ils refuseraient l’entrée aux vaccinés pour cette raison. Outre que cette « théorie » n’a aucun sens, ce qui serait soi-disant « expulsé » n’est de toute façon jamais expliqué.

Mais le fait d’y croire a de quoi perturber les antivaccins convaincus que la pandémie n'a jamais été grave —ou n’a même jamais existé— et que les masques étaient donc inutiles. 

Certes, tous les antivaccins ne sont pas des antimasques, mais les deux groupes avaient en commun de nier la gravité de l’épidémie, et par conséquent de rejeter la légitimité des mesures sanitaires que sont le port du masque et la distanciation sociale. Ils font donc face en ce moment à une solide dissonance cognitive —qui est ce qui se passe lorsqu’une personne, confrontée à deux croyances contradictoires, est obligée d’en rejeter une.

En effet, si on croyait jusqu’ici que le masque et la distanciation sociale étaient inutiles parce que le virus était sans danger, pourquoi promouvoir le masque et la distanciation sociale contre un vaccin qui contiendrait un virus sans danger? Et que fait-on si on croyait que le masque était un plan des élites mondiales pour asservir l’humanité? Parallèlement, quiconque a vu dans l’hypothèse d’un passeport vaccinal —pour identifier les gens vaccinés— un autre complot des élites, devrait avoir du mal à justifier son désir d’identifier les vaccinés par un signe. Un influent antivaccin de New York —qui est aussi pédiatre— a suggéré de mettre les vaccinés en quarantaine.

Enfin, si on a cru que le masque était inutile pour bloquer un virus, on voit mal comment il devient utile pour bloquer ce que le vaccin est censé « expulser ».

Quoique sur ce dernier point, certains ont déjà trouvé la parade: ils vendent sur des sites de santé naturelle un type de masque qui, lui, protègerait des « expulsions » vaccinales. Comme l’écrit le magazine Vice, la peur que tout cela cause chez une partie de la population est, elle, tout à fait réelle. « Et là où il y a de la peur, il y a de l’argent à faire. »