Faire brûler une chandelle dans l’oreille serait une façon de la nettoyer et d’en éliminer l’excès de cérumen. Cette procédure, vantée de longue date dans des livres et sur des sites Internet, est parfois appelée cônage d’oreille, «bougie auriculaire», «bougie Hopi» ou «ear candling». Le Détecteur de rumeurs s’est penché sur le sujet.

 


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


L’origine de la rumeur

La pratique consiste à insérer une bougie creuse ou un cône de cire d’abeille ou de paraffine dans le conduit auditif d’une personne allongée sur le côté. Allumer cette chandelle pendant quelques minutes permettrait de retirer l’excédent de cire de l’oreille, en raison de la chaleur ou de l’effet de succion produit.

Les faits

En 1996, un groupe de trois experts américains en audiologie et en oto-rhino-laryngologie a publié une étude dans le journal médical The Laryngoscope. Les chercheurs ont d’abord évalué la pression que peut exercer une chandelle allumée sur un simulateur de tympan, puis ont testé la technique sur quatre cobayes. Leur conclusion : les bougies auriculaires ne produisent aucune pression négative et ne peuvent donc aspirer la cire ou les saletés. En fait, les chandelles avaient parfois ajouté de la cire (provenant de la bougie) dans des oreilles qui n’en avaient pas au départ.

Ces chercheurs ont également recueilli les témoignages de 122 oto-rhino-laryngologistes. Près de la moitié avaient entendu parler de cette pratique et certains ont rapporté que l’utilisation de chandelles auriculaires avait causé des brûlures (13 sur 122), des blocages complets ou partiels du canal auditif par la cire (7 cas) et même une perforation du tympan.

Une étude sud-africaine parue en 2017 et portant sur l’auto-nettoyage des oreilles —y compris avec le très banal coton-tige— concluait que les bénéfices étaient pauvres en regard des « facteurs de risque », et rappelait que l’oreille est capable elle-même de se débarrasser des « surplus ». Le cérumen sert à protéger le conduit auditif et à transporter vers l’extérieur les particules qui pourraient s’y déposer. En cas de problème, il vaut mieux consulter son médecin.

Une pratique inefficace et risquée

Santé Canada recommande d’éviter le cônage d’oreille, «une pratique dangereuse qui n'a aucun effet avantageux sur la santé». La vente et l’importation de chandelles pour un usage thérapeutique ou médical sont illégales au Canada et aux États-Unis.

L’avis publié par Santé Canada mentionne au passage que la technique est tout aussi inefficace pour soulager les douleurs de l’oreille, les sinusites, les vertiges, les acouphènes et le cancer.

Verdict

L’utilisation d’une bougie auriculaire est inefficace pour nettoyer les oreilles, et son utilisation peut causer des blessures. De manière générale, les oreilles se nettoient d’elles-mêmes.

- Pascal Forget

Crédits photo : © Elizaveta Galitskaya | Dreamstime.com