Un verre de lait chaud peut-il vraiment vous plonger dans les bras de Morphée? Le Détecteur de rumeurs s’est demandé si la recherche confirmait cette recette partagée de génération en génération.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


Peu d’études

Chaque culture a ses trucs pour induire le sommeil : en Occident, le verre de lait chaud a cette réputation depuis fort longtemps. Pourtant, très peu de chercheurs ont tenté de vérifier cette allégation. En fait, aucune étude clinique n’a examiné les effets du lait « ordinaire », sans ajout, sur le sommeil: l’intérêt s’est généralement porté sur des laits additionnés de divers ingrédients.

Par exemple, une étude menée en 1972 a évalué l’effet du Horlicks, une poudre au lait malté pour boisson chaude. Les auteurs ont conclu que les participants ayant consommé ce breuvage avant de se coucher bougeaient moins dans leur sommeil. Mais cette étude n’a été menée que sur… 4 participants.

Une autre recherche, menée en 1980, a pour sa part comparé le Horlicks à un breuvage aromatisé, à un placebo et à un verre de lait. La consommation de lait n’améliorait pas le sommeil des participants, contrairement à celle du Horlicks qui procurait, là encore, moins d’interruptions de sommeil.

D’autres études ont porté sur l’efficacité du lait additionné de miel, ou d’un lait enrichi naturellement de mélatonine (obtenu lorsqu’on trait les vaches le soir). Une étude néo-zélandaise de 2016 concluait ainsi que du lait enrichi de mélatonine, qu’on appelle aussi l’hormone du sommeil, semblait avoir des effets bénéfiques chez les personnes faisant de l’insomnie. Il faut toutefois noter que cette étude était financée par le fabricant du lait enrichi et par l’industrie laitière néo-zélandaise.

À l’origine de la rumeur: le tryptophane?

Pourquoi alors pense-t-on encore que le lait chaud peut remplacer le comptage de moutons ?

On attribue souvent ces propriétés soporifiques au tryptophane contenu dans le lait. Cet acide aminé essentiel sert dans la fabrication de sérotonine, ce neurotransmetteur qui contrôle nos humeurs et qui, à son tour, se convertit en mélatonine.

Des suppléments de tryptophane peuvent d’ailleurs être prescrits contre l’insomnie. Mais pour ce qui est du lait, la dose de tryptophane contenue dans un verre ne serait pas assez élevée pour favoriser l’endormissement. De plus, les experts mettent en doute la capacité du tryptophane contenu dans le lait à traverser la barrière hématoencéphalique, qui isole le cerveau des substances indésirables transportées par la circulation sanguine.

En fait, plusieurs recherches en nutrition laissent croire que c’est l’alimentation en général et l’habitude de manger le soir ou non qui pourraient avoir une influence sur le sommeil —plutôt que des aliments spécifiques.

Enfin, il n’est pas impossible que ce soit tout simplement l’effet réconfortant du lait chaud, rappelant l’enfance, qui aide à s’endormir…

Verdict 

Le lait et le tryptophane qu’il contient naturellement n’ont pas d’effets directs sur le sommeil. Mais à moins qu’on soit intolérant au lactose, il n’y a rien de mal à prendre un verre de lait chaud avant d’aller au lit, s’il a un effet réconfortant…

Crédits photographiques : Myriams-Fotos / Pixabay