Ce n’est pas d’hier que les Chinois pointent la Lune. Au 14e siècle un courageux Chinois à l’époque de la Dynastie des Ming, nommé Wan Hu, un mandarin lettré, fut le premier Chinois à avoir effectué un vol dans l’espace à bord de fusées.

En effet, il utilisa un procédé audacieux. Il attacha 47 fusées à une grande chaise, voulant profiter de la force de propulsion pour s’envoler vers l’espace. Bien sûr, il trouva la mort peu de temps après le décollage. Une montagne en forme circulaire de la Lune fut nommée « Wan Hu » à la mémoire de ce premier homme qui essaya le recours aux fusées dans le vol spatial, une formidable idée de précurseur. Il en va autrement de nos jours.

Je ne sais pas si vous avez visionné les actualités chinoises ces derniers jours. Elles nous changent de toute la morosité occidentale. On y découvre le soin et le sérieux que les Chinois accordent à l’exploration spatiale.

On oublie constamment que se déroule présentement la plus exaltante aventure de l’humanité après sa sortie d’Afrique, il y a un bon moment déjà. Les Terriens quittent maintenant timidement le berceau qu’est la Terre. Les Chinois le font avec application.

Les vidéos prises au moment du départ des trois derniers taïkonautes montrent des installations au sol remarquables et complexes. Ces aménagements sont ceux d’un véritable port spatial, annonçant discrètement les intentions de ce pays de donner toujours plus d’ampleur aux missions spatiales. Ils se préparent résolument pour visiter la Lune et y exploiter les gisements d’hélium 3 qui s’y trouvent en grande abondance. Ils iront ensuite sur Mars et ils s’y installeront en permanence. Leur drapeau s’harmonisera parfaitement avec la couleur du sol.

Pendant ce temps, les Caucasiens que nous sommes comptent encore leurs doigts de pieds.

Aller visionner ces images. Elles sont fabuleuses.

http://fr.cntv.cn/special/shenzhou10/index.shtml

Le tout commenté en excellent français.