C'est jeudi soir, à Toronto, que l'Agence Science-Presse est allé cueillir le prix Fondation pour le journalisme canadien / Facebook « pour la promotion de la culture de l’information », qui récompense notre projet pilote de « journaliste en résidence ».

Le prix a été remis lors du gala annuel de la Fondation pour le journalisme canadien, qui récompensait par ailleurs les meilleurs du journalisme canadien. Le prix, commandité par Facebook pour une deuxième année, vise à souligner «les efforts journalistiques qui encouragent les Canadiens à mieux comprendre et mieux évaluer la qualité des nouvelles qu'ils consomment».

L'activité de « journaliste en résidence » s'est déroulée cet hiver pendant neuf semaines d'affilée dans une classe de l’école secondaire Chomedey-de-Maisonneuve, à Montréal. De février à avril, ces élèves ont eu un accès direct à la journaliste, Gabrielle Brassard-Lecours, qui  leur a appris à repérer une fausse nouvelle et à développer des réflexes pour vérifier. Les élèves ont dû choisir eux-mêmes une fausse information, pour laquelle il leur a ensuite fallu expliquer leur démarche : autrement dit, comment ils s’y sont pris pour devenir à leur tour des… assistants du Détecteur de rumeurs. Leurs travaux finaux sont accessibles sur cette page

La firme Cybercap a par ailleurs effectué une vidéo de quelques minutes qui résume l'activité et donne la parole à quelques élèves.

 

Cette activité ambitieuse d’éducation aux médias, est au coeur du projet du Détecteur de rumeurs : lutter contre les fausses nouvelles ne signifie pas seulement déboulonner des fausses nouvelles, il faut aussi fournir des outils au public pour qu'il puisse déjouer les pièges lui-même. C’est dans ce contexte que nous avons conçu en 2017, avec la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), la formation « 30 secondes avant d’y croire » — une formation que des journalistes vont donner dans des classes— ainsi que nos conférences sur les fausses nouvelles, pour des jeunes et des moins jeunes, qui ont été données ces derniers mois dans divers lieux au Québec.