Une moyenne de près de deux vérifications de faits par jour: pendant les 10 premiers jours d’activité de notre page « Campagne électorale: qui dit vrai », soit entre les 14 et 24 septembre, nous avons recensé 17 vérifications de faits, publiées par sept médias québécois différents.

Cette page Facebook, créée la semaine dernière par l’Agence Science-Presse, est centrée sur un seul objectif: rassembler en un même endroit les vérifications de faits publiées par différents médias pendant la campagne électorale canadienne. Cette initiative, dont l’idée nous est venue grâce à un souhait formulé par un citoyen, met aussi en valeur le travail de nos collègues journalistes vérificateurs de faits qui, à l’instar du Détecteur de rumeurs, vérifient uniquement les faits sur la base de données probantes, plutôt que de confronter les opinions contradictoires. La politique éditoriale précise d’ailleurs que des vidéos ou des infographies pourraient aussi figurer dans la recension, « à l’exclusion des contenus d’opinion ».

Parmi les médias recensés jusqu’ici, Radio-Canada se dégage du lot avec 8 vérifications publiées entre les 14 et 24 septembre, suivi du Journal de Montréal (3) et du Soleil (2). L’actualité, La Presse, Le Devoir et l’Agence Science-Presse en ont publié une chacun.

Pendant cette période, une seule affirmation a été vérifiée sous le même angle par deux médias différents: le Québec et le pétrole saoudien (Radio-Canada, Science-Presse). Mais le pétrole est également revenu dans le décor à deux autres reprises (La Presse avec l'oléoduc, et Le Soleil avec les subventions à l’industrie).

L’exercice doit se poursuivre jusqu’à la fin de la campagne, le 21 octobre.