L’entrepreneur le plus controversé de la biologie, Craig Venter, a annoncé avoir transplanté la copie « artificielle » du génome d’une bactérie dans une autre bactérie. Une façon de voir s’il serait possible de créer des êtres vivants artificiels, prétend-il.

Mais la route est longue. La première étape, en 2007, avait consisté à prendre un génome (l’ensemble des gènes) d’une bactérie et le transférer dans une autre bactérie. La deuxième étape avait consisté à, littéralement, « copier-coller » ce génome. La troisième, qui vient d’être accomplie, consiste à voir si une bactérie chez qui on a transplanté ce génome « copié », serait viable. Les résultats sont encore mitigés, mais suggèrent qu’au moins, la bactérie ne rejette pas ce nouveau génome comme elle l’aurait fait d’un corps étranger. Reste à voir s’il serait possible de créer un génome entièrement artificiel, et non la copie d’un génome déjà existant...