Il s’écoule environ 35 ans entre le moment où une nouvelle plante est découverte et celui où elle obtient officiellement son nom.

Selon une compilation de l’Index international des noms de plantes, 1855 nouvelles espèces ont été découvertes en moyenne chaque année entre 1970 et 2011. Le délai de 35 ans s’expliquerait en partie par une «stagnation» du nombre d’experts nécessaires à faire passer une nouvelle plante par toutes les étapes qui s’imposent avant sa reconnaissance officielle. Or, le problème se pose différemment maintenant qu’en 1970, parce qu’on parle de plus en plus d’extinctions d’espèces et de disparitions d’écosystèmes... ( New Phytologist )