Le décompte du Nouvel An durera un peu plus longtemps que prévu cette année. Le 31 décembre, après 23 h 59 min 59 s, il sera 23 h 59 min 60 s !

C'est ce qu'a annoncé le 6 juillet le Service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence (IERS), basé à Paris. Ce décalage a pour but de garder le temps universel coordonné (TUC) en synchronisation avec la rotation de la Terre. Car cette dernière n'est pas aussi constante que les horloges atomiques. Si la différence entre la rotation de la Terre et le TUC dépasse 0,9 seconde, l'IERS annonce un ajustement d'une seconde.

Depuis 1972, 26 secondes ont été ajoutées et aucune n'a été retranchée. Sans ces ajouts, nous atteindrions un décalage de 2 à 3 minutes avec le soleil en 2100, et d'une demi-heure en 2700 !

- Matthieu Fannière