Pendant que l’entreprise privée commence tout juste à prendre une petite place en orbite terrestre, un homme d’affaires plus ambitieux veut s’allier avec la NASA pour financer une mission vers… Saturne.

Selon une entente signée en septembre entre la NASA — l’agence spatiale américaine — et le milliardaire russe Iouri Milner, à travers sa Fondation Breakthrough Starshot, les deux organismes participeront à une étude de concept pour une sonde spatiale qui irait plus spécifiquement tourner autour de la lune saturnienne Encelade, à la recherche de traces de vie. La NASA s’est engagée à verser 70 000 $ pour cette étude. L’entente, dont le New Scientist a obtenu une copie, fait de Breakthrough le principal bailleur de fonds de la mission, et celui qui aura autorité pour décider ultimement si le projet va de l’avant.

La sonde Cassini, qui avait été en orbite autour de Saturne entre 2004 et 2017, avait observé lors de ses passages près d’Encelade des jets de vapeur d’eau contenant de l’hydrogène et des composés organiques. En théorie, une sonde dotée de l’équipement approprié pourrait découvrir dans ces jets l’empreinte laissée par des formes de vie « enceladiennes ».

Milner est celui qui, également à travers Breakthrough Starshot, a annoncé en grandes pompes, en 2016, qu’il démarrait avec quelques millions le financement d’une mission robotisée vers Alpha du Centaure : une nuée de centaines de mini-robots pouvant atteindre l’étoile la plus proche en seulement 20 ans. La très hypothétique réalisation du projet repose sur beaucoup de variables inconnues.

Les mauvaises langues ont fait le parallèle avec le rêve — douteux — d’une colonie martienne d’ici 2030 mis de l’avant par un autre milliardaire, Elon Musk, mais la différence est que ce dernier n’a pas (encore) signé de partenariat avec la NASA à ce sujet.