Record battu : il y a actuellement 10 sondes spatiales en orbite ou sur le sol martien. Et une onzième arrive dans quelques jours. Elles ont été envoyées par quatre pays différents, ce qui est également du jamais vu.

Coup sur coup cette semaine, sont arrivées en orbite Hope, des Émirats arabes unis, et Tianwen-1, de la Chine —une première pour ces deux pays. Elles rejoignent six engins qui sont déjà en orbite et si tout va bien, Tianwen-1 rejoindra sur le sol de la planète rouge deux autres appareils.

Hope
Emirats arabes unis
Première mission spatiale de ce pays au-delà de l’orbite terrestre
En orbite le 9 février
Objectif: analyse de l’atmosphère martienne et de la météo

Tianwen-1
Chine
Première mission vers Mars de ce pays
En orbite le 10 février
Un engin doit s’en détacher en avril ou mai pour aller se poser.
Transporte également un véhicule
Lieu prévu: Utopia Planitia, une plaine de l’hémisphère nord
Objectifs: analyse de l’atmosphère et du sol, recherche de traces de glace et de vie

Perseverance
États-Unis
En orbite le 17 février si tout va bien
Atterrissage prévu le 18 février (pas d’engin laissé en orbite)
Transporte un véhicule et un mini-hélicoptère
Lieu prévu: le cratère Jezero.
Première partie d’une mission conjointe avec l’Europe qui, en 2022, doit ramener des roches martiennes sur Terre
Objectifs: recherche de traces de glace et de vie, premiers vols d’essai sur Mars.

Sont également en orbite

Mars Odyssey (États-Unis, lancé en 2001)
Mars Express Orbiter (Europe, 2003)
Mars Reconnaissance Orbiter (États-Unis, 2005)
MAVEN (États-Unis, 2013)
Mars Orbiter Mission ou Mangalyaan (Inde, 2013)
ExoMars Trace Gas Orbiter (Europe-Russie, 2016)

Sont sur le sol

Curiosity (depuis 2012 - Perseverance est appelée son « clone »)
InSight (depuis 2018 - sonde stationnaire qui étudie la sismographie martienne

La sonde américaine Opportunity a cessé d’émettre en 2019.

Depuis un demi-siècle, 60% des missions martiennes ont échoué, soit parce qu’elles se sont écrasées à l’atterrissage ou ont raté leur entrée dans l’atmosphère. Parmi elles, les seules sondes fonctionnelles à avoir touché le sol martien ont été américaines: une sonde soviétique a survécu 2 minutes à son atterrissage en 1971.

Si les trois missions arrivent presque en même temps cette année, c’est parce qu’elles profitent toutes les trois du même « alignement » —le moment, une fois tous les 26 mois, où la Terre et Mars sont au plus près l’une de l’autre.