Dans le lot de fausses nouvelles et affirmations douteuses qui circulent, plusieurs peuvent être déboulonnées en quelques étapes faciles. Il n’est pas toujours nécessaire de procéder à une longue vérification des faits. Afin d'opérer un premier tri, les assistants du Détecteur de rumeurs vous proposent, à travers ces réponses courtes à nos lecteurs, quelques astuces faciles à utiliser par tout le monde.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


 

La question

Une lectrice nous a envoyé le message suivant par la messagerie Facebook de l’Agence Science-Presse, sur la désinfection des masques à la vapeur.

VerifEclair5-masque

Notre réponse

Bonjour Guylaine!

Vous avez bien raison de vous méfier de cette publication. D’abord, parce qu’il s’agit d’un message publié sur une page personnelle (dont vous ne connaissez pas l’auteur, je présume), qui ne réfère à aucune source, autre que « mon mari est professeur des universités en microbiologie ». Un premier drapeau rouge, vous dirait le Détecteur de rumeurs.

À première vue, ce mari pourrait être une source fiable. Mais elle ne le nomme pas et ne dit pas pour quelle université il travaille. Son titre —  « professeur des universités » — laisse aussi songeur: on dit plutôt « professeur d’université » ou « professeur à l’Université XYZ ».

Pour en savoir plus sur ce mari (!), j’ai googlé « mon mari est professeur des universités ». Surprise, j’ai reçu 2080 réponses, référant à d’autres pages personnelles et blogues dont la formulation était identique! Un deuxième drapeau rouge s’élève!

Cela dit, les informations contenues dans ce message pourraient être vraies. Sauf que dans le lot des réponses obtenues, un article du magazine Femme Actuelle revient sur cette publication en mentionnant qu’il s’agit d’une astuce dangereuse qui circule sur Facebook depuis le 29 avril. Un troisième drapeau rouge.

Comme je ne connais pas ce magazine, et que l’article ne mentionne rien sur l’auteur de cette mise en garde, je lance une nouvelle recherche sur Google avec les mots Comment + désinfecter + masque + vapeur pour recroiser cette information. Dès les premiers résultats, je constate que de nombreuses sources connues et fiables ont déjà traité de ce sujet, dont celle-ci (une vérification de notre collègue journaliste scientifique Jean-François Cliche). Le recours à la vapeur n’est définitivement pas une option à privilégier!

 

- Josée Nadia, assistante du Détecteur de rumeurs