Des chercheurs ont publié dans la revue Nature le génome de la papaye « SunUp ». Il s’agit de la cinquième plante dont le génome est connu en entier. Les autres sont l’arabette (une plante très étudiée de la famille de la moutarde), le riz, le peuplier et le raisin. Pourquoi en parler? Parce qu’il s’agit de la première plante transgénique dont le génome est dévoilé. La papaye « SunUp » résiste à un virus.

La papaye a plusieurs copies de gènes qui la rendent sucrée et nutritive. Elle possède aussi plusieurs gènes de composés volatiles qui attirent les pollinisateurs et les animaux. Ceux-ci mangent les fruits et dispersent les graines.

La papaye est un des fruits les plus nutritifs. Elle contient notamment de la bêta-carotène, de la vitamine C, du potassium et des fibres.

Elle produit aussi un enzyme digestif appelé papaïne. Cet enzyme est utilisé pour attendrir la viande et dans des produits de beauté.

La papaye a été introduite à Hawaï au 19e siècle. Tout va bien jusqu’en 1992, lorsque apparaît un virus. La production est passée de 25 millions de kg en 1992 à 16 millions en 1998.

Des scientifiques ont introduit un gène du virus dans une papaye pour lui conférer l’immunité au virus. La nouvelle étude démontre que le gène s’est introduit à 3 endroits dans l’ADN de la papaye.