Pur artéfact culturel humain, la musique est omniprésente dans nos vies. Composée d'ondes sonores dans un certain ordre assemblées selon une rythmique particulière, nous savons tous intuitivement à quel point elle influence nos sentiments, nos émotions, nos humeurs. Mais qu'en disent les spécialistes? Qu'est-ce que la science nous en a appris ces dernières années? Pleins feux sur la musique!

: : LES NOUVEAUTÉS : :

Corrections sous Metal et caféine
Les séances de corrections des examens de sciences, entre torture mentale et session sado-masochiste c'est l'occasion d'avoir un bon prétexte pour ne pas entendre les moutards gueuler à côté de moi me solliciter un dessin de dinosaure mais surtout pour se poser les écouteurs sur les oreilles et de mettre la musique à fond.
(Rock'n'Science – Billet de blogue)

J’ai vu les étoiles chanter!
La musique, c’est du son, une vibration de l’air transmise à notre système auditif et interprétée par notre cerveau. Sans ce support qu’est l’air, le son ne se propage pas dans l’espace intersidéral essentiellement vide. Pourtant, les astronomes voient les étoiles chanter!
(Sophie Félix – Billet de blogue)

La musique pour adoucir la dépression
L'un des drames de la dépression post-partum, c'est qu'elle affecte directement la relation entre une mère et son enfant. Les mères dépressives sont en effet moins attentives à leur bébé et leurs réactions s'en retrouvent modifiées. Par exemple, lorsque la dépression frappe, leur voix n'a plus la même musique.
(Maman Éprouvette – Billet de blogue)

: : AILLEURS SUR LE SITE : :

Découverte d'une insensibilité à la musique
La musique est considérée comme une des plus grandes sources de plaisir, pourtant il existe des personnes chez qui elle ne suscite pas d'émotion positive. C'est la découverte que vient de publier une équipe de chercheurs de l'Université de Barcelone et de l'Institut de Recherche Biomédicale de Bellvitge.
(Le labo du journalisme scientifique – Billet de blogue)

La pédagogie du pogo
À des fins pédagogiques, la pratique du «pogo» ou «moshpit» est approuvée dans ma classe car il modélise assez bien l'état gazeux.
(Rock'n'Science – Billet de blogue)

J'ai écouté l'Univers, et voici ce qu'Il m'a dit
«Le moine, avec cette claire, céleste oreille surpassant l'oreille des hommes, entend à la fois les sons humains et les sons célestes, fussent-ils loin ou près» — extrait d'un texte bouddhiste. La musique nous transporte, nous inspire, elle est un langage qui parle à nos émotions.
(Sébastien Carassou – Billet de blogue)

La musique, c'est dans l'oeil
Gênant. Si on leur présente la même pièce musicale, avec le son seulement, puis avec l’image seulement, les auditeurs porteront un jugement différent sur la qualité de la pièce. Et l’image l’emporte sur le son.
(ASP – Article)

Le mouvement social hip-hop a 18 ans
1995 serait l’année où le hip-hop est passé du statut de musique underground apparu au milieu des années 1970 à celui de mouvement social et politique. Pour en arriver à cette conclusion, le chercheur Todd Calais, professeur-adjoint en sociologie, criminologie et justice criminelle de l’Université de Cincinnati a interviewé 25 personnes impliquées dans le hip-hop avant et après 1995.
(ASP – Article)

La musique renforce les liens
Les bienfaits de la musique semblent sans limites. Juste au cours des deux dernières années, des études ont avancé qu’elle contribuerait au bonheur, qu’elle serait bénéfique en salle d’opération, qu’elle motiverait des bébés à téter et qu’elle apaiserait les comportements agités de personnes atteintes d’Alzheimer. Une récente étude revient sur cette invention humaine en tentant maintenant d’en expliquer son attrait universel.
(ASP – Article)

Rien ne vaut un bon vieux tube
On a beau se dire curieux de nature et ouverts aux nouveautés, on préfère dans l’ensemble les bons vieux tubes de notre jeunesse. C’est ce que révèle une étude au sujet des goûts musicaux des auditeurs.
(ASP – Capsule)

La musique peut contribuer au bonheur
Des chercheurs ont demandé à des volontaires d’écouter régulièrement, sur une période de deux semaines, des pièces de deux compositeurs: l’Américain Aaron Copland et le Russe Igor Stravinsky..
(Blogue ta science – Billet de blogue)

La musique au bout des doigts
Mon cœur battait à l’unisson de celui des 12 musiciens —neuf percussionnistes, deux chanteuses et une flutiste. Pas uniquement mon cœur, mes pieds et mes mains aussi frappaient en rythme dans cette plongée sonore et cadencée du concert montréalais Drumming du compositeur américain Steve Reich.
(Isabelle Burgun – Article)

Bébé a le sens du rythme!
La pulsation, comme celle du cœur ou des artères, serait le premier contact du nouveau-né avec la musique et il serait déjà en mesure, à cet âge, de détecter les variations de rythme, révèle une récente étude néerlandaise.
(Isabelle Burgun – Article)

Les vedettes de rock, plus susceptibles de mourir de façon précoce
Elvis Presley, Jimmy Hedrix, Janis Joplin, Kurt Cobain, Michael Jackson, Whitney Houston, Amy Winehouse… Nombreuses sont les vedettes pop ou rock décédées dans la force de l’âge. Des chercheurs britanniques ont voulu savoir si les stars faisant partie d’un groupe courent moins de risques de mourir à un âge précoce que les artistes solos.
(Blogue ta science – Billet de blogue)

Symphonie des émotions pour choeur de robots
Le rideau se lève. Sur scène, dix robots musiciens virevoltent autour d’un acteur immobile. En chœur, ils jouent et dansent une musique issue des émotions de l’humain corseté et relié à des ordinateurs.
(Isabelle Burgun – Article)

La musique adoucit… les chirurgies
Une étude démontre que la musicothérapie est bénéfique pour les patients subissant une chirurgie.
(Blogue ta science – Billet de blogue)

La musique des ouragans
Une artiste de Boston a décidé de traiter les données météorologiques d’orages pour en faire de la... musique! Les données sont d’abord «traduites» en sculptures, qui deviennent des partitions musicales.
(ASP – Capsule)

50 ans de musique en statistiques
De plus en plus triste: c’est ce que la musique populaire est devenue depuis 50 ans, révèle une analyse de l’évolution du tempo... et des bémols. Deux chercheurs qui ont planché sur les chansons figurant au palmarès du magazine américain Billboard depuis 1960 ont ainsi observé que celles-ci sont devenues plus lentes (de 116 à 100 battements par minute), et plus longues (de 3 à 4 minutes).
(ASP – Capsule)

La musique du coeur
Courir avec, dans les oreilles, une musique adaptée à notre humeur, c’est bien. Adaptée à notre rythme cardiaque, c’est mieux. Une application pourrait écouter les battements du cœur et choisir la musique qui en stimulerait le plus le rythme, affirme Shahriar Nirjon, de l’Université de Virginie.
(ASP – Capsule)

Le robot qui joue du jazz
Si vous apprenez à un robot à jouer du jazz, quelle sera la chose la plus difficile à lui apprendre? Improviser, bien sûr. Dans un laboratoire de l’Université de Palerme, en Italie, un robot d’origine japonaise va recevoir ses premières leçons de jazz.
(ASP – Capsule)

Zoom sur la musique de Beethoven
Une étude démontre que l’œuvre du célèbre compositeur a été influencée par la progression de sa surdité. Des chercheurs néerlandais ont comparé des quatuors pour cordes composés par Beethoven au cours de deux époques: de 1789 à 1800 et de 1824 à 1826.
(Blogue ta science – Billet de blogue)

Musique en tête
La musique adoucit les mœurs. Elle apaise aussi certains comportements agités chez les patients atteints d’Alzheimer. Plus encore: une réaction à l’écoute de musique témoignerait d’une bonne perception cognitive des émotions. Ce que les personnes atteintes d’Alzheimer conservent longtemps!
(Isabelle Burgun – Article)

Des gants musicaux, un nouveau genre instrumental?
Un concert live sans instruments de musique, vous y croyez? Eh oui, c’est possible. La chanteuse et compositrice anglaise Imogen Heap se lance dans une nouvelle aventure musicale, le mixage gestuel en live!
(Blogue ta science – Billet de blogue)

Les balançoires à musique
J’aime les balançoires. Et je les fréquente à nouveau depuis que je suis maman. J’étais un cobaye tout désigné pour tester la nouvelle installation artistique du Quartier des spectacles de Montréal, le projet 21 balançoires.
(Isabelle Burgun – Article)

L’harmonie de la musique
Il existerait une recette au moment de grâce! Prendre du plaisir au concert dépend en effet du talent de l’interprète. Sa capacité à rendre expressif son instrument nous tire des larmes ou nous laisse de marbre. Pourtant, ce ne serait en fait qu’une question de mécanique, qu’il est possible de reconstruire en laboratoire, comme le montrent des chercheurs de l’Université McGill.
(Isabelle Burgun – Article)

La musique romantique comme aphrodisiaque
Messieurs, vous brûlez de la séduire et d'obtenir son numéro de téléphone, même si votre visage n'affiche pas la mâchoire angulaire de Brad Pitt? Rassurez-vous, si la musique de fond joue un air romantique, vos chances augmentent!
(Danny Raymond – Article)

Discutez avec nos experts: Isabelle Peretz, neuropsychologue cognitive
Isabelle Peretz est une chercheuse québécoise spécialisée dans l'étude du « cerveau musical », domaine d'étude neurologique qu'elle a fondé. Vous avec des questions pour elle? Des commentaires? Des interrogations sur les mystères de la voix humaine chantée? Elle vous répondra... pour une semaine!
(ASP Actualité – Discutez avec nos experts!)

Scruter le cerveau pour une chanson
Tout commence par une innocente mélodie entendue le matin à la radio entre la toast et le café. Distraitement, on fredonne le même air sous la douche. Trop tard: le piège s’est refermé. Que s’est-il passé dans notre cerveau pour qu’il s’accroche les neurones dans cette ritournelle incessante?
(Maryse Murphy – Article)