Les rennes du Père Noël trouvent-ils leur chemin dans la nuit grâce à leur vision qui s’étend jusqu’à l’ultraviolet?

Si c’est le cas, ce serait une première.

La plupart des mammifères voient la même partie du spectre lumineux que nous: l’infrarouge et l’ultraviolet nous échappent à tous.

Ou du moins, à presque tous. Selon Glen Jeffery, du Collège universitaire de Londres, les rennes, eux, en seraient capables.

Dans le Grand Nord, cela pourrait être d’une grande utilité pour voir de la nourriture (du lichen) que d’autres ne voient pas... et pour repérer l’urine laissée par des prédateurs qui se croyaient bien cachés.

Il faut savoir que les grandes étendues de neige et de glace reflètent une plus grande partie de l’ultraviolet qu’ailleurs, ce qui aurait pu provoquer une mutation relativement récente chez ces bestioles, qui n’ont migré en Arctique qu’environ 10,000 ans avant notre ère.