Après le parasite qui fait en sorte que «ses» rats n’ont plus peur des chats (et se font bouffer), voici le parasite qui fait en sorte que sa victime... creuse sa propre tombe.

La vilaine fait partie des conopides, une famille de mouches qui piquent (entre autres) le bourdon ou l’abeille afin d’y pondre un œuf. Si elle y arrive, la larve ne se contente alors pas de grossir à l’intérieur du bourdon, elle contrôle suffisamment celui-ci pour qu’il aille s’enterrer... afin qu’elle puisse poursuivre sa croissance dans un sol chaud et sécuritaire. Ce type de «manipulation» est plus répandu qu’on ne le croit dans le monde des parasites —au point où certains se demandent si certains humains pourraient être contrôlés à leur insu...