Où peut-on trouver une université qui s’appelle «Liberté» et qui rejette la biologie au profit du créationnisme? Aux États-Unis, bien sûr. C’est également l’endroit qu’a choisi le sénateur Ted Cruz pour annoncer sa candidature à la présidence.

Liberty University, fondée en 1971 et établie à Lynchburg, en Virginie, se qualifie de «plus grande université privée à but non lucratif» aux États-Unis et de «plus grande université chrétienne dans le monde». Son Centre d’études sur la Création se donne pour mission de «promouvoir et communiquer une interprétation solide de l’histoire de la Terre à travers le regard du créationnisme de la jeune Terre».

La visite du sénateur Cruz, le 23 mars, au cours de laquelle il a fait son annonce, n’est pas liée à ce Centre, mais s’inscrit dans les conférences hebdomadaires de l’université, données par des gens censés être en phase avec les valeurs de l’institution.

Accessoirement, Ted Cruz est également ce sénateur du Texas qui, plus tôt ce mois-ci, a dit qu’il doute du réchauffement climatique, parce qu’il fait froid au New Hampshire.