La NASA, qui vise une mission habitée sur la Lune pour 2024, aura recours au secteur privé pour réaliser son ambitieux programme de reconquête lunaire. L’agence spatiale américaine a annoncé qu’elle formerait des partenariats avec 13 compagnies américaines, dont celles des milliardaires Jeff Bezos et Elon Musk qui sont engagés dans la nouvelle course spatiale.

La compagnie du propriétaire d’Amazon, Blue Origin, et l’entreprise du PDG de Tesla, Space X, fourniront ainsi des technologies clés au succès de la mission lunaire annoncée au printemps, a indiqué la NASA dans un communiqué. L’annonce a fait sourciller certains observateurs qui y voient une commercialisation risquée de l’exploration spatiale.

La féminisation de l’espace donne aussi lieu à des formes de commercialisation surprenantes : l’Agence spatiale européenne s’est récemment associée à Barbie pour créer une poupée à l’effigie de l’astronaute Samantha Cristoforetti. Il y a quelques années, Lego avait lancé une série de figurines à l’image des femmes qui ont marqué l’histoire de la NASA, notamment lors de la première mission lunaire.