Comment un astéroïde peut-il devenir une comète? Pour la première fois, des astronomes seront témoins de ce phénomène plutôt rare.

En mai dernier, le télescope ATLAS situé à Hawaï avait identifié un nouveau corps céleste appelé LD2. Il s’agit d’un centaure, ainsi nommé puisqu’à l’instar de ces mythiques créatures mi-homme, mi-cheval, c’est un hybride entre les comètes et les astéroïdes; il est formé de roche et de glace. Et cet hybride aurait été détecté alors qu’il serait en train de se transformer complètement en comète.

Originaire de la ceinture de Kuiper, au-delà de Neptune, P/2019 LD2 de son nom complet, aurait voyagé près de Saturne autour de 1850 et sa trajectoire se serait modifiée en 2017, à proximité de Jupiter.

Selon des astronomes américains, il devrait maintenant se rapprocher du Soleil et l’augmentation de la température lui donnera alors une queue scintillante. Les simulations indiquent que LD2 devrait achever sa transformation en une vraie comète autour de 2063.

Selon les chercheurs, le fait que LD2 ait passé très peu de temps dans le système solaire interne —c’est-à-dire à proximité de Saturne puis de Jupiter— pourrait en faire une source d’information sur le « chaînon manquant » entre la masse des comètes qui gravite dans la lointaine ceinture de Kuiper et la petite minorité qui visite occasionnellement notre partie du système solaire. Toutefois, il faudra plusieurs autres objets de ce genre avant de tirer des conclusions, souligne Science News. Certains experts voient dans la région située juste au-delà de l’orbite de Jupiter, occupée temporairement par LD2, un « incubateur à comètes ».