Sept médecins antivaccins qui s’étaient réunis en Floride… ont attrapé la COVID.

La rencontre en question avait pour but de vanter des « traitements alternatifs » contre la pandémie. Tous les sept auraient eu un test positif, ou développé des symptômes, « dans les jours » suivant la rencontre.

L’un des sept, le cardiologue Bruce Boros, avait par exemple déclaré le 6 novembre, lors de cette rencontre, que lui et sa femme sont « sur l’ivermectine depuis 16 mois ». « Je n’ai jamais été plus en santé de toute ma vie », avait ajouté l’homme de 71 ans.

L’organisateur de l’événement, le médecin de famille floridien John Littell, a confirmé au magazine The Daily Beast que Boros avait été diagnostiqué positif deux jours plus tard, tout comme six autres participants.

Il n’est pas clair si tous les 800 à 900 participants, venus de partout aux États-Unis, travaillent dans le secteur de la santé, mais un certain nombre de médecins, actifs ou retraités, y participaient, et se sont publiquement affichés comme antivaccins. 

John Littell, qui avait baptisé cet événement le « Sommet de Floride sur la COVID », a également affirmé au journal local The Ledger que tous les sept auraient été traités à l’ivermectine. C’est d’ailleurs comme un coup de chapeau à ce médicament que l’on connaît davantage pour sa formule pour chevaux, que la rencontre avait lieu au Centre équestre de la ville d’Ocala.

La plupart des études menées dans la dernière année ont conclu que l’ivermectine n’était pas plus efficace qu’un placebo contre la COVID. Et parmi celles qui lui étaient favorables, plusieurs ont dû être rétractées ces derniers mois après qu’on ait découvert des « données erronées » ou « douteuses ». The Ledger rapporte que John Littell lui aurait dit remplir « 20 à 40 prescriptions par semaine » pour ce médicament. Il affirme ne pas être vacciné.

Au cours du « sommet », rapporte le quotidien The Guardian, Bruce Boros s’en est pris à son père de 97 ans, qui a reçu le vaccin. « Il a subi un lavage de cerveau, a-t-il dit. Il l’a eu [le vaccin] et il ne me l’avait pas dit. »