Dans le vocabulaire sportif, le mot « Olympiades » désigne souvent les Jeux olympiques. À tort ou à raison ? Le Détecteur de rumeurs a vérifié.

Le terme « olympiade » remonte à l’Antiquité. On se rappellera que c’est aux Grecs d’alors qu’on doit les premiers Jeux olympiques, des célébrations sportives et culturelles tenues pour la première fois en l’an 776 avant Jésus-Christ. Ces jeux se déroulaient tous les quatre ans, autour du solstice d’été, à Olympie, en Grèce.

Les Grecs commencent alors à utiliser le mot « olympiade » pour référer à une unité de temps, soit les quatre années qui séparaient les Jeux olympiques. Le premier à le faire systématiquement est Timée de Tauromène au 3e siècle av. J.-C..

Les auteurs anciens datent tantôt un événement par l’olympiade à laquelle il correspond (1re, 10e, etc.), tantôt par l’année de chaque olympiade (2e année de la Xe olympiade, par exemple). Ainsi, Alexandre commença à régner la première année de la CXIe olympiade, soit en 336 av. J.-C.. Les Jeux olympiques avaient lieu quant à eux dans la première année de chaque olympiade.

Les traces de cette mesure du temps disparaissent vers l’an 447 apr. J.-C., soit une cinquantaine d’années après l’interdiction des Jeux olympiques, en 393 apr. J.-C., par l’Empereur romain Théodose Ier pour des motifs religieux.

Olympiade et ère moderne

Les jeux seront relancés le 23 juin 1894 par le Baron Pierre de Coubertin et la première édition des Jeux olympiques de l’ère moderne a eu lieu à Athènes en avril 1896. Comme à l’époque d’Olympie, l’événement est présenté tous les quatre ans.

L’Office de la langue française indique qu’une olympiade « débute lors de la tenue des Jeux olympiques d’été et se termine lors de l’ouverture des Jeux olympiques d’été suivants ». Les olympiades se comptent à partir des premiers Jeux olympiques de l’ère moderne, en 1896. Le décompte se poursuit dans le temps, que les Jeux olympiques d’été soient célébrés ou non. Bien que les Jeux olympiques de Tokyo se déroulent avec une année de retard, ils sont tout de même identifiés aux jeux de la XXXIIe Olympiade de l’ère moderne, qui a débuté le 1er janvier 2020.

Les Olympiades

L’Office de la langue française précise que le mot « Olympiades », avec une majuscule et au pluriel, s’emploie plus souvent pour désigner les Jeux olympiques.

Un emploi condamné par l’Académie française en 1964 et critiqué selon le Larousse et Usito, un dictionnaire conçu au Québec par l’Université de Sherbrooke. Ce dernier souligne de plus l’utilisation du mot « olympiades » pour désigner des compétitions tenues selon le modèle des Jeux olympiques, comme des Olympiades de mathématiques ou d’échecs.

Verdict

Dans son sens original, le terme « olympiade » désigne la période de quatre ans entre deux célébrations successives des Jeux olympiques d’été, et non les Jeux eux-mêmes. Au pluriel, il est aujourd’hui souvent utilisé pour parler de ces compétitions, ou de compétitions s’inspirant des Jeux olympiques. Son usage comme synonyme de Jeux olympiques est toutefois critiqué.

Crédits photo : © Aleksandr Kondratov | Dreamstime.com