Voici un petit problème de mathématique économique à l'adresse de tous les prétrophages, pétrophiles et pétromanes de ce monde.

Une automobile nécessite du carburant pour se déplacer.

Tous le monde à constater les nombreux embouteillages sur les routes du Québec, principalement à Montréal. Des travaux partout, des déviations, des rétrécissements de chaussée, voilà le lot quotidien des automobilistes et autres voituriers.

Un trajet qui normalement prend une heure en requiert maintenant deux. Une heure de plus de consommation d'essence, même si le moteur tourne au ralenti.

Sachant que les gouvernements perçoivent des taxes sur chaque litre vendu, combien lui rapporte une heure de bouchon?