Une mouche fossilisée dans l’ambre, comme dans Le Parc jurassique? Il y a mieux.

Un microbe fossilisé dans le cocon d’une sangsue!

Ça n’est pas très ragoûtant, mais c’est efficace.

Parce que pour être fossilisé, il vaut mieux mourir dans une gangue liquide qui se solidifie rapidement —la boue et la lave font bien l’affaire.

À une plus petite échelle, c’est ce qu’offre la sangsue: elle sécrète un mucus pour pondre ses œufs à l’intérieur, mucus qui devient rapidement très dur, en plus de résister aux changements de température.

Des scientifiques américains ont trouvé de tels cocons fossilisés à l’autre bout du monde: en Antarctique.

L’un d’eux contenait les restes d’un microbe à une seule cellule, un Cilié, créature qui, sans ce cocon, n’aurait jamais laissé de traces aussi longtemps. ( PNAS )

- Pascal Lapointe