Si nous vivions dans un monde virtuel, saurions-nous le distinguer de la réalité? Un poisson paralysé à qui on a fait vivre cette expérience ne semblait pas s’en porter plus mal.

Dans le monde réel, le poisson flotte dans une soucoupe remplie d’eau. Dès que les scientifiques font avancer le décor tout autour de lui —comme si le courant de la rivière poussait le poisson dans la direction opposée—, son cerveau ordonne à sa queue de bouger, afin de lutter contre ce courant.

Or, comme le poisson est paralysé, dans le monde réel —la soucoupe— il n’avance pas, mais l’ordinateur, qui a détecté les impulsions du cerveau, ajuste le mouvement du décor en conséquence et donne au poisson l’illusion qu’il se déplace.

Le décor est un film, dont le projecteur se trouve sous la soucoupe, située elle-même sous un microscope de 100 000$, dans un coin sombre du laboratoire du neurologue Florian Engert, à l’Université Harvard de Boston.

Le poisson est-il dupe?

- Pascal Lapointe