Les gens «ne devraient pas être obligés de vivre sur des propriétés avec des gazons jaunis». Ainsi ont réagi quelques riches Californiens devant la perspective de devoir rationner l’eau.

«Non, nous ne sommes pas tous égaux quand il est question d’eau», a notamment rugi l’animateur conservateur de radio Steve Yuhas, qui réside dans la riche banlieue de Rancho Santa Fe, près de San Diego. C’est que les autorités locales ont l’intention de serrer la vis: les interdictions d’arroser certains jours de la semaine seront remplacées le 1er juillet par une quantité d’eau maximale qu’un résident peut utiliser à l’intérieur avant de voir sa facture grimper. Les usages extérieurs —arrosage, fontaines, piscines— seront facturés en supplément.

Les médias ont récemment noté qu’en avril, après que le gouverneur de Californie eut appelé à une réduction de la consommation d’eau de 25%, celle de Rancho Santa Fe avait... augmenté de 9%. C’est «une guerre aux banlieues» se plaint un résident.