Gênant. Après avoir appris que le Massachusetts Institute of Technology (MIT) avait reçu 800 000 dollars en dons de Jeffrey Epstein, voilà qu’on lui découvre d’autres liens avec des chercheurs. Et dans certains cas, plusieurs années après sa première condamnation à 18 mois de prison, en 2008.

Epstein est ce milliardaire américain qui s’est suicidé dans sa cellule de New York le 10 août, alors qu’il était sous le coup d’une arrestation pour multiples délits sexuels — allant de l’accusation de viol à celle d’avoir entretenu un réseau de prostituées mineures. Il était déjà devenu une relation d’affaires toxique après sa première condamnation en 2008.

Or, rapporte le magazine BuzzFeed cette semaine, il apparaît que celui qui aimait se faire connaître comme un généreux donateur des arts, a également été généreux envers la science. Dès 2003, il avait donné 6,5 millions de dollars au physicien Martin Nowak, de l’Université Harvard. Lorsqu'Epstein avait été accusé pour la première fois en 2006, l'université s'était fait demander si elle garderait l'argent. Il a aussi donné au moins 2 millions de dollars, après sa condamnation de 2008, au physicien Lawrence Krauss, dont il avait aussi organisé un congrès sur la gravité en 2006, sur son île privée, dans l’Atlantique. Plusieurs autres dons, à travers ses fondations, ont pu être retracés par les enquêteurs et les journalistes, surtout pour des recherches théoriques en physique ou en biologie. Le généticien George Church est l’un des rares à s’être publiquement excusé pour ses liens avec Epstein, entre 2007 et 2014.

 

Ajout 8 septembre: Le directeur du Media Lab du MIT, Joichi Ito, annonce sa démission après la parution d'un article du New Yorker dévoilant ses efforts pour dissimuler les dons d'Epstein.

Ajout 11 septembre: Le scandale Epstein jette un éclairage nouveau sur les liens pas toujours nets entre philanthropie et universités, écrit dans StatNews l'ancien Doyen de l'École de médecine de Harvard.