La sélection des Nobel de science est réputée pour être particulièrement opaque: il n’y a pas de mises en candidatures officielles, les gagnants eux-mêmes sont prévenus moins d’une heure avant l’annonce faite à Stockholm, et les délibérations des comités sont gardées secrètes… pendant 50 ans.

On sait toutefois qui fait partie des comités pour les prix de médecine, de chimie et de physique: un groupe de six personnes pour chacun qui, dans le cas de celui de médecine, proviennent de l’Institut Karolinska, de Stockholm. Leur première tâche est d’envoyer chaque année à un groupe restreint d’experts des invitations à soumettre des candidatures. Seules les personnes ainsi invitées peuvent soumettre une candidature.

C’est d’ailleurs à cette étape que s’était produite une petite révolution en 2018: le Comité Nobel avait introduit dans son appel à candidatures la recommandation que soit désormais prise en considération la place des femmes et la « diversité géographique ».

Par la suite, chacun des trois comités épluche la liste des candidatures reçues, invite des experts internationaux à faire une évaluation des candidatures puis soumet en septembre ses recommandations aux 50 membres de l’Assemblée Nobel, qui votent au début d’octobre.

Les résultats du vote sont eux aussi tenus secrets pendant 50 ans. Les membres du comité de médecine sont élus pour trois ans par l’Assemblée. Ceux du comité du Nobel de chimie sont élus parmi les membres de l’Académie des sciences de Suède, tout comme les six membres du comité du Nobel de physique.