Les très influents médias du groupe australien News Corp, connus pour leur hostilité chronique à la science du climat, prépareraient pour cet automne une campagne de presse qui soutiendrait une politique internationale de réduction des gaz à effet de serre, et même de zéro émission d’ici 2050.

News Corp est propriété du milliardaire Rupert Murdoch, l’une des bêtes noires des environnementalistes. Les journaux Herald Sun et The Autralian, de même que la chaîne d’information continue Sky News, dominent largement le paysage de l’information australien. Murdoch est aussi l’un des fondateurs et propriétaires de Fox News aux États-Unis.

Si la nouvelle se confirme, tous les yeux se tourneront d’ailleurs vers Fox News, qui continue, à travers ses animateurs et ses commentateurs les plus influents, de nier l’existence d’une crise climatique et d’éviter même de présenter les changements climatiques dans le contexte des événements météorologiques extrêmes des dernières années.

En Australie, News Corp a toujours été un joueur politique influent, son opposition ferme à toute politique de réduction des émissions polluantes étant citée parmi les causes des défaites de premiers ministres insuffisamment conservateurs à son goût. À l’intérieur de l’entreprise, sa couverture des feux de brousse qui ont dévasté de grandes portions du territoire australien, au début de 2020, a été qualifiée « d’irresponsable », pour son refus d’associer ces événements au réchauffement de la planète et pour l’importance accordée aux influenceurs qui tentaient de blâmer les écologistes pour ces incendies.

Et la désinformation ne se limite pas au climat. Le mois dernier, YouTube a suspendu pour une semaine le compte de Sky News pour cause de désinformation sur le coronavirus.

Selon le quotidien australien Sydney Morning Herald, qui a publié lundi cette nouvelle sur cette campagne de presse, News Corp sentirait une pression croissante de grands annonceurs favorables à des actions pour le climat. « Même certaines compagnies minières ont appuyé le zéro émission pour 2050, alors qu’un nombre croissant de banques, d’assureurs et d’investisseurs institutionnels accélèrent leur mouvement de désinvestissement du charbon et s’engagent à ne plus faire de nouveaux investissements dans l’industrie. »

En fait, même News Corp, à l’encontre de son image publique, s’est dotée d’objectifs de réduction de ses émissions de 60% d’ici 2030 par rapport aux chiffres de 2016.

Aux États-Unis, les observateurs du monde médiatique ont noté récemment une contradiction similaire au sein de Fox News: alors que ses animateurs les plus influents nient l’importance de la pandémie, ou rejettent la vaccination et le port du masque, la compagnie impose le port du masque dans ses murs et impose à ses employés depuis cet été de dévoiler leur statut vaccinal sur le site web interne de la compagnie.

 

Photo frog 17 / Wikimapia