« Il fait plus froid que sur Mars ! », ont martelé la semaine dernière plusieurs internautes, devant les températures glaciales qui frappaient une partie des États-Unis et du Canada. Les Martiens protesteraient, constate le Détecteur de rumeurs.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour accéder aux autres textes.


Certes, il a fait froid. Les villes de Rockford et de Moline, en Illinois, ont franchi le 31 janvier les moins 35, du jamais vu chez elles depuis plus d’un siècle que de telles mesures sont prises. Et en plusieurs endroits, comme à Winnipeg les 29 et 30 janvier, sans pour autant battre des records, les habitants ont dû affronter des moins 30 Celsius (sans compter le vent).

DDR-Mars-froid-TV

Source: WPDE-TV, Caroline du Sud

Mais en comparaison, on a enregistré sur Mars, au fil des décennies, des températures variants entre plus 20, à midi à l’équateur… et moins 140 en hiver au pôle nord. La température moyenne y est estimée par la NASA à moins 63. En comparaison, sur notre planète, le record absolu de température enregistrée est de moins 89, en 1983 à la station Vostok, dans l’Antarctique. Et une température de moins 67 à Verkhoyansk, Russie, en 1933, est souvent citée comme la plus basse température enregistrée dans un endroit habité.

Même la comparaison avec une seule journée froide ne tient pas : certains ont fait grand cas du relevé de température quotidien de la sonde martienne Curiosity qui nous apprenait, le 27 janvier, que la température la plus élevée ce jour-là dans le cratère Gale était d’un « agréable » moins 7. Mais Curiosity signalait aussi que la température la plus basse ce même jour avait été de moins 73.

C’est que Mars partage un point commun avec la Terre : sa température n’est pas la même partout. Il y fait plus chaud à l’équateur qu’aux pôles, plus chaud en été qu’en hiver, et plus chaud le jour que la nuit. Les deux sondes américaines Viking, qui se sont posées sur Mars en 1976, ont enregistré des températures diurnes variant entre moins 89 et moins 31… et des températures nocturnes descendant régulièrement sous les moins 100. Si vous y allez, n’oubliez pas votre tuque (et votre masque à oxygène).