En période de grosse chaleur, il est évidemment essentiel de boire pour rester hydraté. Mais faut-il absolument ingérer nos boissons glacées ou très froides, comme le prétend la rumeur, pour faire baisser notre température corporelle? Le Détecteur de rumeurs explique.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


 

Les faits

Le corps humain a la capacité de réguler sa température interne pour la maintenir à un niveau constant, soit autour de 37 °C. Le terme savant est homéotherme : lorsque la température ambiante est supérieure à la température de notre corps, nous commençons à transpirer pour nous rafraîchir, alors que quand le mercure baisse, nos muscles se contractent et nous frissonnons pour nous réchauffer.

L’effet d’une boisson bien fraîche

En temps de canicule, le réflexe est de prendre un grand verre d’eau glacée (ou d’une autre boisson) pour la sensation de fraîcheur que cela procure instantanément. Or, la température des boissons n’aurait pas d’impact direct sur la température corporelle. Pire, les liquides très froids peuvent envoyer un mauvais message à notre organisme, lui indiquant de ralentir le processus de sudation qui permet d’éliminer la chaleur excédentaire. Le corps pourrait même chercher à se réchauffer et frissonner inutilement.

Une boisson très froide va aussi provoquer la constriction des vaisseaux sanguins autour de l’estomac, ce qui peut ralentir la digestion et entraîner des crampes d’estomac, particulièrement lorsque cette eau est consommée pendant qu’on mange.

Quelques études menées sur de petits groupes de participants ont toutefois conclu qu’après des exercices vigoureux, l’eau froide serait légèrement plus efficace que l’eau chaude pour abaisser la température du corps. L'ingestion d'une boisson froide avant et pendant l'effort par temps chaud pourrait réduire l’accumulation de chaleur et la fatigue physiologique pendant l'effort, entrainant une amélioration de l’endurance.

Pourquoi pas un thé chaud?

Certains avancent qu’on devrait plutôt boire une boisson chaude pour vaincre la canicule, à l’exemple des habitants du Maghreb qui prennent leur thé même au milieu du désert. La théorie veut qu’en réchauffant le corps de l’intérieur, on force notre organisme à accélérer le processus de sudation, ce qui aiderait à faire baisser notre température.

Le problème avec cette théorie est que ce liquide perdu doit être remplacé pour éviter la déshydratation (voir notre texte sur les 8 verres d’eau par jour).

De plus, boire chaud peut rafraîchir le corps uniquement si la sueur supplémentaire produite peut s’évaporer, soulignait en 2012 un chercheur de l'Université d'Ottawa —l’étude avait toutefois elle aussi été menée sur un tout petit groupe de participants. Mais la sueur ne peut pas s’évaporer si l’air ambiant est exceptionnellement humide ou si la personne porte des vêtements longs.

 

Verdict

Prendre une boisson glacée ou très froide par temps chaud n'est pas indispensable pour réguler la température du corps: celui-ci fait déjà très bien son travail. Des boissons fraîches, voire tièdes, seraient la meilleure option pour s’hydrater par temps chaud, tout en évitant que notre corps dépense trop d’énergie à réguler sa température.

 

Photo: Marco Verch / Flickr