La musique joue un rôle important dans nos vies. Pouvoir écouter des enregistrements, nous le devons à Émile Berliner, inventeur du gramophone et du disque plat à la fin du 19e siècle. Son nom est peu connu, pourtant Berliner a révolutionné le monde de la musique et de l’enregistrement sonore. Il a aussi placé Montréal comme plaque tournante de cette industrie. Le musée des Ondes Émile Berliner propose de vous guider à travers ses expositions et de découvrir comment Émile Berliner a réussi au travers d’expériences à comprendre le fonctionnement des ondes pour pouvoir les graver. Alors, rembobinons.

Avez-vous déjà vu l’eau d’un verre bouger devant un haut-parleur ? C’est l’onde sonore qui se déplace ! Émile Berliner — né en Allemagne en 1851 et immigrant aux États-Unis — a compris que les ondes voyageaient. Il a tout d’abord inventé le microphone, qu’il vend à Alexander Graham Bell, inventeur du téléphone. Puis à force de nombreuses expériences consignées dans ses notes, Berliner a réussi à comprendre le fonctionnement des ondes et comment les graver sur une surface pour pouvoir les réécouter. Ainsi en 1888, Berliner brevette son invention phare : le Gramophone ainsi que le disque plat et la matrice pour les imprimer.

En 1900, il s’installe à Montréal pour fuir la guerre du son avec Thomas Edison, inventeur du Phonographe et des cylindres phonographiques. Montréal s’avère être un terrain vierge où Berliner peut implanter sa Berliner Gramophone Company, et y installe des presses à disques et lieux de ventes. Afin que les propriétaires de gramophone profitent des grandes voix du moment, Berliner s’assure de les enregistrer sur ses disques. En 1908, il construit une usine dans Saint-Henri. Par la suite, la Victor Talking Machine achète sa compagnie. Vous vous souvenez peut-être de leur logo avec Nipper le chien regardant un gramophone et leur slogan, « His Master’s voice » ! Puis celle-ci fusionne avec la Radio Corporation of Canada donnant la RCA Victor. Cette maison de disque a vu de grands noms en sortir, comme Elvis Presley ! Mais pas seulement ! Saviez-vous que le premier satellite canadien Alouette 1 a été conçu et construit dans cette usine ?!

Aujourd’hui, ce bâtiment abrite le musée des Ondes Émile Berliner. Dans le cadre du 24 heures de sciences le musée ouvre ses portes pour des visites guidées sur les traces de Berliner. Comment les ondes voyagent? Qu’elle est la différence entre les hautes et basses fréquences ? Comment peut-on enregistrer ces ondes à partir de la voix et comment sont-elles transformées en ondes électriques sur les enregistrements ? Tant de questions dont vous allez pouvoir trouver les réponses en reproduisant les expériences qu’Émile Berliner a réalisé et qui lui ont permis ses incroyables inventions.

Alors, rendez-vous au Musée des Ondes Émile Berliner, à Montréal, vendredi 10 et samedi 11 mai après-midi, pour une visite guidée et des expériences!

 

  • Par Célia Baratier