Cette semaine, Mathieu Lévesque, doctorant en biochimie, te parle d'un animal dont les membres peuvent repousser!

À chaque jour, plusieurs milliers de cellules de notre corps meurent ou sont éliminées sous forme de peaux mortes ou de cheveux qui tombent. Par exemple, nos globules rouges meurent après 120 jours et les cellules à la surface de notre peau après 28 jours. Cependant, ces cellules perdues sont rapidement remplacées par d’autres qui proviennent des cellules-souches à la base des tissus humains comme la peau et les cheveux. Ces cellules-souches se divisent jour après jour, ce qui fait en sorte que certains tissus du corps humain sont constamment renouvelés.

Par contre, qu’arrive-t-il lorsque nous nous blessons? Une égratignure de la peau provoque habituellement un petit saignement, mais ne laisse pas de trace une fois guérie. Mais, une blessure plus profonde, qui traverse l’épiderme (la couche externe de la peau) et qui atteint le derme (la couche interne de la peau), guérit via un processus appelé cicatrisation. Après quelques jours, lorsque la guérison est terminée, une marque apparaît à l’endroit de la blessure : c’est la cicatrice. Les cicatrices ont souvent une texture irrégulière et bosselée. Ce sont les cellules de notre peau qui se placent de manière désorganisée et qui forment cette bosse lors de la guérison. La fermeture d’une plaie par cicatrisation est toutefois essentielle, car elle empêche les bactéries et virus à l’extérieur du corps humain de nous infecter.

Saviez-vous qu’il existe des animaux amphibiens qui ne forment pas de cicatrice suite à une blessure? Ces derniers sont même capables de reformer une patte ou une queue complète suite à une amputation! Ces animaux sont appelés salamandres. On nomme régénération la capacité que possèdent les salamandres à remplacer leurs membres amputés. L’axolotl (nom latin Ambystoma mexicanum) est une salamandre aquatique provenant du Mexique qui peut régénérer plusieurs parties de son corps comme sa mâchoire, ses pattes, ses branchies et sa queue, après avoir subi une amputation. Donc, si l’axolotl se fait mordre ou arracher une patte par un prédateur, celle-ci repoussera!

L’axolotl peut vivre jusqu’à 25 ans en captivité et peut régénérer tout au long de sa vie. Chez un jeune axolotl de 5 cm, la régénération d’un membre peut durer environ 30 jours, mais le processus peut prendre de 2 à 3 mois chez un animal adulte de 30 cm. Quelques jours après l’amputation, il apparaît une petite bosse au bout de la patte qu’on appelle le blastème. Ce blastème est composé de milliers de cellules qui vont se multiplier pour régénérer tous les différents tissus du membre incluant les muscles, les nerfs, les os, les vaisseaux sanguins et la peau. Une fois régénérée, la nouvelle patte est parfaitement fonctionnelle!

Plusieurs scientifiques étudient les capacités de régénération de l’axolotl afin de mieux les comprendre. Un jour peut-être sera-t-il possible de transférer cette capacité à l’humain, ce qui nous permettrait de guérir sans cicatrice ou alors de régénérer un bras ou une jambe suite à une amputation!

Tu as aimé ce billet? Tu aurais des questions à poser à Mathieu Lévesque? Tu possèdes des informations sur ce sujet et tu aurais envie de les partager? Alors poste un commentaire sur Blogue ta Science! Comment? C’est très simple : clique sur « Ajouter un commentaire » en haut du billet. Tu verras apparaître une fenêtre au-dessus de laquelle sera écrit « Votre commentaire ». C’est là que tu poses ta question ou ton commentaire. Tu dois ensuite inscrire ton nom ou ton surnom dans la case d’en bas. Pour terminer, tu dois inscrire les chiffres et les lettres (attention aux majuscules!) dans la case « Entrez la chaîne de caractères affichée dans l'image ». Tu cliques ensuite sur le bouton « Ajouter un commentaire » et le tour est joué! Reviens visiter la page dans quelques jours pour voir si on a répondu à ta question dans la chaîne des commentaires.