La Suède l’a fait. En Europe, cela fait même près de 50 ans que l’on prône un usage raisonné des antibiotiques. Plus récemment, leur usage comme promoteur de croissance est devenu interdit.

Fichier audio

 

Les antibiotiques sont utilisés abondamment en médecine, mais aussi en santé animale. Quelque 80% des usages seraient pour les animaux. Comme la volaille, le bœuf ou le porc. Leur usage dans l’élevage de la volaille a défrayé les chroniques au Québec ces dernières années: la volonté des rôtisseries Saint-Hubert de servir à leurs clients du poulet sans antibiotiques... a fait chou blanc. Pas assez de marché, trop onéreux.

Bref, si bannir les antibiotiques des élevages ne s’avère pas possible, ce n’est pas pour des questions de science. Plutôt d’économie et de production industrielle.

Et c’est aussi une question de résistance qui concerne l’humain. Plus on utilise les antibiotiques, plus nombreuses sont les bactéries qui survivent, qui transmettent cette résistance à leur descendance, et au bout de quelques décennies, on a un problème. C’est le sujet de notre Pleins Feux du mois de mai.

On appelle ce phénomène l’antibiorésistance. C’est aujourd’hui une préoccupation mondiale en santé animale et en santé publique.

Le gouvernement du Québec a mis en place un groupe de travail, dans le cadre d’une Stratégie québécoise de santé et de bien-être des animaux, qui rassemble diverses associations de médecine vétérinaire, l’Union des producteurs agricoles et l’Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière. Il faut savoir qu’au Québec, l’usage d’antibiotiques comme facteurs de croissance n’est pas interdit mais requiert une prescription vétérinaire, tout comme les fabricants de moulées médicamentées qui doivent détenir un permis spécial.

Quel est le bon usage des antibiotiques dans l’élevage ? Le bannissement de ceux qui sont employés comme facteurs de croissance est-il envisageable ? Comment est-ce réglementé ? Dépendons-nous trop de la bonne volonté de l'industrie pharmaceutique et des éleveurs?

Nos invités:

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les six stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun et Pascal Lapointe. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.