dreamstime_14395389.jpg
Même les climato-sceptiques peuvent trouver des scientifiques pour défendre leur cause... mais pas beaucoup, et toujours les mêmes!

Une analyse d'une liste de 900 articles censés soutenir l’idée que la Terre ne se réchauffe pas ou que l’humain n’est pas vraiment responsable, a montré que 20% de ces articles proviennent des 10 mêmes scientifiques. Et que huit de ces 10 ont des liens étroits avec ExxonMobil, le géant du pétrole (un neuvième a également des liens, plus ténus).

L’auteur le plus souvent cité, Sherwood Idso, dont la signature apparaît sur 67 articles, est président du Centre pour l’étude du dioxyde de carbone et des changements globaux, un groupe de réflexion financé par ExxonMobil. La revue la plus souvent citée, Energy and Environment, se vante d'être campée à droite et son éditrice n’a jamais fait mystère de son intention de « suivre un ordre du jour politique ».

Cette liste de 900 « études », qui circule sous diverses formes depuis quatre ans (une liste similaire de 500 titres avait été mise en ligne en 2007), est l’un des arguments souvent avancés par les climato-sceptiques, mais elle souffrait déjà, avant cette révélation, d’autres faiblesses. Par exemple, beaucoup de ces textes ne sont pas des « études » mais des essais ou des textes d’opinion. Et même parmi les véritables études, il s’en trouve au moins trois, rappelle le blogue militant Carbon Brief , dont les scientifiques ont protesté, alléguant que leur étude n’a jamais remis en cause, ni le réchauffement, ni l'influence humaine.

En fait, l’un des problèmes les plus gênants est qu’un grand nombre de ces études, dont la liste prétend qu’elles réfutent le réchauffement, ne sont même pas consacrées au réchauffement climatique. Plusieurs scientifiques qui, dès 2007, ont demandé que leur texte soit retiré de cette liste, n’ont jamais obtenu de réponse.