Des archéologues ont découvert des lits vieux d’environ 200 000 ans. Composés principalement d’herbes et de cendres, ils battent d’au moins 100 000 ans le record du plus vieux lit connu, ont rapporté plusieurs médias.

La découverte, publiée dans la revue Science, provient d’une grotte d’Afrique du Sud, appelée Border Cave, habitée à plusieurs époques de la préhistoire. Certaines des herbes utilisées poussent encore aujourd’hui à proximité de la grotte. Elles étaient déposées sur une couche de cendres provenant de la combustion du lit précédent: on présume que les habitants de la caverne brûlaient régulièrement leurs anciens lits pour éliminer les insectes qui s’y étaient installés. Dans d’autres cas, ils employaient des cendres de feux de bois, entre autres du camphre, qui a la propriété d’éloigner les insectes.

C’est à l’arrière de la grotte que l’équipe a découvert les lits. Ceux-ci étaient disposés à proximité de foyers. Selon les chercheurs, les propriétaires s’y assoyaient aussi pour fabriquer des outils, ce dont témoigne la présence de fragments de pierre. Les habitants de la caverne étaient probablement des humains comme nous (Homo sapiens), mais les scientifiques n’excluent pas qu’une autre espèce humaine ait pu être à l’origine de cette « innovation technologique ».

 

Photo: L'entrée de la Border Cave, vue de l'intérieur. Wikipedia Commons.