S’étendre sous un parasol donne un répit aux vacanciers. Mais protège-t-il des coups de soleil ou donne-t-il un faux sentiment de sécurité ? Le Détecteur de rumeurs a voulu faire la lumière là-dessus.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


 

L’origine de la rumeur

La croyance vient du fait qu’on imagine souvent les rayons du soleil comme des lignes droites qui tombent du ciel et s’arrêtent au premier obstacle venu —par exemple, un parasol. Or, de nombreuses choses peuvent faire rebondir les rayons ultraviolets (UV) dans notre direction.

Les faits

Plus une surface est claire, plus elle réfléchira la lumière en grande quantité. C’est pourquoi la neige au sol produit un effet aveuglant, puisqu’elle réfléchit de 60 à 90% de la lumière.

De la même façon, lors d’une journée à la plage, le sable peut réfléchir environ 15% des rayons UVB. Bien que la couche d’ozone bloque en partie ce type de rayons ultraviolets, les UVB sont responsables de la majorité des cancers de la peau.

Si le parasol se trouve à proximité d’un plan d’eau, ce sont environ 8% des rayons lumineux qui parviendront jusqu’à nous. Le gazon, parce qu’il est plus sombre, ne réfléchit que 4% des rayons émis par le soleil.

Même une journée nuageuse ne met pas à l’abri des rayons du soleil. L’eau contenue dans les nuages renvoie vers le ciel une partie des rayons UV, mais 50% d’entre eux réussissent tout de même à traverser la couverture nuageuse.

Bien que ça semble superflu quand on se tient à l’ombre, il faut donc aussi appliquer de la crème solaire. En fait, la combinaison des deux semble être la solution la plus efficace pour éviter les coups de soleil. Inutile de dire que le parasol doit être ajusté selon l’angle du soleil, qui atteint son zénith à midi, mais qui décline tranquillement au cours de l’après-midi. L’idéal est de voir le moins de ciel possible sous une source d’ombre.

Selon une étude américaine parue en 2015 dans Science, les effets délétères du soleil sur notre peau dureraient jusqu’à trois heures après l’exposition aux rayons ultraviolets.

On sait que les rayons du soleil endommagent les cellules de la peau en modifiant leur ADN. À mesure que ces dommages s’accumulent, les cellules de la peau deviennent plus susceptibles de développer un cancer de la peau, mieux connu sous le nom de mélanome.

 

Verdict

L’ombrage offert par un parasol donne un faux sentiment de sécurité. Les rayons ultraviolets du soleil peuvent rebondir sur toutes sortes de surfaces à proximité et atteindre tout de même notre peau. Rien ne vaut une couche d’écran solaire, même à l’ombre.

 

photo: Gerd Altmann / Pixabay