Les grands buveurs de café se font souvent dire de diminuer leur consommation et de prendre plutôt du thé pour mieux dormir. Mais le thé n’est-il pas lui aussi un stimulant? Le Détecteur de rumeurs a vérifié.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


La caféine est le stimulant le plus étudié et le plus consommé au monde. Elle est présente dans de nombreuses boissons, dont le café, le chocolat chaud, les boissons de type Coca-Cola… et le thé. En effet, la théine contenue dans le thé est de la caféine. Les deux proviennent de la même molécule, la 1, 3, 7-triméthylxanthine, qui présente un effet psycho-stimulant bien démontré et qui peut améliorer les performances sportives.

À faible dose, ont conclu plusieurs recherches, la caféine rehausse l’attention, augmente la vigilance et améliore les performances pour des tâches simples et complexes. En 2005, une étude portant sur des gens ayant consommé une boisson contenant 75 ou 150 mg de caféine —mais menée sur seulement 48 personnes— a révélé des améliorations des temps de réaction, de la mémoire et du traitement de l'information, par rapport au groupe témoin.

Dans tous les cas, un adulte ne devrait pas consommer plus de 400 mg de caféine par jour et une femme enceinte, 300 mg, selon Santé Canada. Les recherches indiquent toutefois que des effets toxiques de la caféine peuvent apparaître à partir de 1000 mg. Ils incluent entre autres de la confusion, des palpitations cardiaques et même des hallucinations.

Moins de caféine

Mais si le café et le thé contiennent de la caféine, pourquoi le thé a-t-il la réputation d’être moins excitant ?

Tout d’abord, une portion de café peut facilement contenir deux fois plus de caféine qu'une portion égale de thé : une tasse de 250 ml de café infusé contient en moyenne 100 mg de caféine, contre 50 mg dans la même portion de thé noir. Pour un café expresso, la quantité de caféine peut atteindre 538 mg pour 250 ml.

Les feuilles de théier peuvent toutefois contenir plus ou moins de caféine selon la région où elles ont poussé, leur traitement pour déterminer le type de thé (vert, Oolong, noir…) et la forme sous laquelle elles sont consommées (entière ou en sachet), mais pas au point d’égaler le café.

Des tanins qui font la différence

Par ailleurs, le thé est riche en tanins (appelés aussi les théarubigines) qui ont pour avantage de retarder l’assimilation de la caféine par l’organisme. Mais les tanins ne sont pas libérés tout de suite. Or, comme les amateurs de thé le savent, dès que les feuilles de thé sont plongées dans l’eau bouillante, elles libèrent la caféine qu’elles contiennent. C’est à ce moment que le thé est le plus « excitant ». Si l’infusion se prolonge au-delà de deux minutes, les tanins sont eux aussi libérés, atténuant les effets excitants de la caféine sur l’organisme. Autrement dit, notre thé est plus fort, plus concentré, mais moins excitant, après deux minutes.

Un «boost» d’énergie

Reste que le café et le thé peuvent bel et bien, tous les deux, donner un regain d’énergie. Mais de manières différentes. L'effet du café est presque immédiat : le corps absorbe 99 % de sa caféine en 45 minutes. Et il prend environ 5 heures pour éliminer la moitié de la dose de caféine ingérée.

Le thé, lui, offre une augmentation plus progressive de l'énergie grâce à la L-thénanine qu’il contient. Cet acide aminé a des propriétés relaxantes qui contrecarrent l’effet excitant de la caféine, tout en maintenant les consommateurs alertes. Des études ont montré que combiner la L-thénanine et la caféine, comme dans le thé, aide à maintenir la vigilance, la concentration et l’attention.

Verdict

Le thé est bel et bien un stimulant. Mais les personnes chez qui la caféine provoque de l’insomnie, de la fébrilité ou de l’anxiété, ont avantage à passer au thé, qui contient moitié moins de caféine et des tanins qui en diminuent l’effet excitant.

Crédits photo: Joseph Mucira / Pixabay