En juin dernier, le gouvernement du Québec déposait le projet de loi 106 sur la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030. Mais cela ne passe pas comme une lettre à la poste.

Fichier audio

Cette loi s'assurera, entre autres, de la mise en valeur et du développement des hydrocarbures. La grande nouveauté est la création d'un nouvel organisme : Transition énergétique Québec, qui verra à la mise en œuvre des programmes énergétiques au Québec.

Nous avions déjà parlé des objectifs ambitieux de la nouvelle Politique énergétique du Québec, présentée au printemps : réduction de la dépendance au pétrole, augmentation des énergies renouvelables et de la bioénergie, vers une meilleure efficacité énergétique... D’ici 2030, le gouvernement devrait amorcer une transition vers une économie à faible empreinte carbone.

Cependant, le projet de loi 106 ne passe pas comme une lettre à la poste. Les opposants au développement pétrolier près des zones résidentielles et des sources d'approvisionnement en eau potable réclament par ailleurs une interdiction de la fracturation hydraulique. Quant aux municipalités (notamment en Gaspésie et sur la Côte-Nord), elles craignent une perte de pouvoir face aux compagnies gazières et pétrolières. L'Union des municipalités du Québec réclame des modifications majeures à la loi dans le respect des compétences municipales.

Les invités

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h, sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche: Matthieu Fannière. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal), sur ChOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre), CJMD (Lévis) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.