Il a suffi que la politique s’en mêle pour que soudain, le recensement devienne, au Québec, un sujet de discussion à la mode. Jamais autant d’universitaires n’ont écrit autant de lettres dans les journaux, et jamais sans doute les médias n’ont-ils parlé autant de Statistique Canada. C’est aussi le sujet de notre émission de cette semaine.

Il semble y avoir une relation ambiguë entre Statistique Canada et le gouvernement fédéral. Avec ce qui s’est passé cet été, on a un beau cas d’espèce pour qui chercherait des exemples où une décision politique s’est prise à l’encontre de l’avis des scientifiques. Mais n’était-il pas inévitable que cela se produise un jour? N’était-il pas utopique d’imaginer un organisme indépendant du gouvernement, quand c’est le gouvernement qui le finance et nomme son directeur?

Quelles sont à présent les alternatives? Un recoupement des bases de données, comme en Suède?

On discute de tout cela avec nos trois invités : Richard Shearmur, de l’Institut national de la recherche scientifique (et auteur d’une lettre parue cet été); Réal Boisvert, de l’Institut national de santé, Agence de santé de la Mauricie (lui aussi auteur d’une lettre); et Christian Léger, statisticien à l’Université de Montréal.

Par ailleurs, en préparation du 2e congrès annuel Canadian Science Policy, qui aura lieu du 20 au 22 octobre à Montréal, Josée Nadia reçoit cette semaine un de leurs conférenciers, l’historien des sciences Yves Gingras. Ce colloque parle de « jeter des ponts » entre science et politique, une chose dont Je vote pour la science a souvent parlé. Mode ou évolution? Et l’ingérence du politique dans le recensement : mode ou évolution?

En musique : une chanson composée cet été, croyez-le ou non, contre l’abolition du recensement long. Count Me In!

Et dans les actualités : des journalistes canadiens ont dit le 12 septembre que les scientifiques du gouvernement sont muselés (encore); et en Californie, le nouveau programme scolaire sur l’environnement est en partie développé et financé par... BP.

++++

Je vote pour la science est diffusé le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal). Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des derniers mois. Pour des archives complètes des deux premières saisons, rendez-vous ici.