Alors que le passage du temps a souvent eu pour conséquence de nous livrer des fossiles aplatis, voilà que le crâne d’un embryon de dinosaure retrouvé en trois dimensions révèle des détails inattendus.

Un scan 3D réalisé par des chercheurs slovaques a donc permis d’examiner sans l’endommager le crâne de cet embryon de titanosaure. À l’âge adulte, ce reptile au long cou aurait mesuré jusqu’à 37 mètres et pesé 70 tonnes. Selon le New York Times, l’embryon a été préservé à l’intérieur de son oeuf pendant tous ces millions d’années, jusqu’à son vol par des contrebandiers en Argentine, il y a 20 ans.

L’analyse a révélé la présence d’une petite corne sur le nez de l’embryon, une structure qui n’existerait pas chez les adultes. Les scientifiques croient que cette protubérance nasale aurait pu servir autant à la défense contre les prédateurs qu’à la recherche de nourriture.

Les chercheurs ont aussi remarqué que les yeux de l’embryon étaient dirigés vers l’avant. Pourtant, les adultes titanosaures avaient plutôt des yeux sur le côté de la tête. Selon les scientifiques, la position des yeux de l’embryon pourrait lui avoir donné une meilleure perception de la profondeur. Quel aurait été l’avantage de cette habileté dans son habitat naturel demeure toutefois un mystère.