Dans le lot de fausses nouvelles et affirmations douteuses qui circulent, plusieurs peuvent être déboulonnées en quelques étapes faciles. Il n’est pas toujours nécessaire de procéder à une longue vérification des faits. Afin d'opérer un premier tri, les assistants du Détecteur de rumeurs vous proposent, à travers ces réponses courtes à nos lecteurs, quelques astuces faciles à utiliser par tout le monde.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


 

Le courriel de Noël

verifEclair4-NoelverifEclair4-Noel2

La réponse

Quand il m’arrive de tomber comme vous sur un média que je ne connais pas - ici le China Daily - la première chose que je fais est de chercher le bouton « About us », ou de googler son nom.

On trouve un « About us » tout en bas de l’article, qui conduit à une page très peu explicite. Une recherche Google me renvoie à Wikipédia qui souligne d’emblée que « le China Daily est un quotidien chinois en anglais, contrôlé par l’État ». Méfiance, donc.

Mais cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’une fausse nouvelle. Le texte donne un lien vers la recherche, datée du 28 avril, qui, même si on ne comprend pas le jargon de la génétique, parle bel et bien de la « généalogie » du virus: ils ont identifié trois « branches » principales, appelées A, B et C.

Le China Daily insiste sur le fait que les chercheurs ont conclu que le virus « n’est pas originaire de Wuhan ». Pour vérifier si les chercheurs ont vraiment dit cela, il est possible de chercher si d’autres médias crédibles ont déjà affirmé la même chose : en googlant Peter Forster coronavirus study, Google Actualités me propose un article du quotidien britannique The Guardian - un média reconnu - daté du 1er mai. Peter Forster y est cité et déclare bel et bien que: « the early genome frequencies until 17 January do not favour Wuhan as an origin over other parts of China ».

Je note toutefois que tout cela est au conditionnel, ce qui m’indique que l’origine du virus nécessitera sûrement d’autres recherches.

 

- Josée Nadia, assistante du Détecteur de rumeurs