On a beaucoup associé thromboses et vaccins ces dernières semaines, et ce n'est pas fini: il est statistiquement inévitable que d'autres cas apparaissent dans les prochaines semaines et les prochains mois. Mais quel est le risque réel, et à quoi peut-on le comparer pour se faire une idée? Le Détecteur de rumeurs a voulu l’illustrer.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


« Thrombose » est le terme général pour parler de caillots sanguins qui obstruent une veine ou une artère, de façon totale ou partielle. Les thromboses liées aux vaccins sont plus précisément des thromboses veineuses, dont une sous-catégorie est la thrombose veineuse cérébrale, surtout rapportée chez les femmes de moins de 55 ans. Dans des recherches parues en mars, on a également vu apparaître les mots « thrombocytopénie immunitaire induite par le vaccin » (TIPIV).

Quel que soit le nom toutefois, les cas dont il a été question cette semaine représentent des occurrences très rares. Rares par rapport à quoi ?

Graphique - Comparatif thromboses

Recherche: Catherine Couturier

Infographie: Steve Proulx

 

 

Photo: AlphaCoders