C’est un mythe très peu ragoûtant, mais il est tenace. Les ongles et les cheveux continueraient de pousser après la mort. Le Détecteur de rumeurs explique pourquoi ce n’est pas vraiment le cas. Âmes sensibles s’abstenir.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurs, cliquez ici pour les autres textes.


 

Pour produire des cheveux, les follicules ont besoin d'être approvisionnés par le sang. Il en est de même pour les ongles, qui ont besoin de cellules vivantes pour croître. Par conséquent, lorsqu’on meurt et que le sang cesse de circuler dans le corps, les poils, les cheveux et les ongles, arrêtent de pousser. Fin de l’histoire.

Toutefois, il existe un processus biologique qui donne l’impression que ce n’est pas le cas et qui pourrait être à l’origine de cette rumeur tenace. Même les médecins peuvent être dupés, relataient en 2007 des chercheurs de l’Université de l’Indiana dans le British Medical Journal.

Après la mort, le sang cesse donc d’irriguer les cellules. Le corps se déshydrate et les tissus mous, en particulier la peau, se rétractent. La peau se trouve ainsi à exposer davantage les ongles et les cheveux – jusqu’à la hauteur du follicule. Ce retrait de la peau peut dès lors donner l’impression que les cheveux et les ongles sont plus longs ou plus proéminents. Mais ce n’est qu’une illusion d'optique.

Les chercheurs de l’Indiana cités plus haut qui ont soumis sept « mythes médicaux auxquels même des médecins croient » à un examen critique, ont conclu que le mythe des cheveux et des ongles qui continuent de pousser après la mort perdurerait à cause de cette illusion… et parce que c’est effrayant.

Incidemment, les poils poussent en moyenne —chez les vivants— d’environ 0,3 mm par jour et les ongles, de 0,1 mm. Une éventuelle croissance de deux ou trois jours serait pratiquement invisible à l’oeil nu.

Enfin, bien que les cellules ne meurent pas toutes en même temps, la survie des cellules nerveuses après la privation d'oxygène et de glucose serait de trois à sept minutes. Ainsi, même si les cellules des cheveux et des ongles avaient la même «espérance de vie» après la fin de la circulation sanguine, ce serait insuffisant pour une quelconque croissance.

 

Verdict

Illusion d’optique. Mais une belle histoire à raconter pour faire peur le soir au coin du feu.

 

Photo: Ralf Roletschek, Berlin, 2013 / Wikipedia Commons